Faîtes du jeu

Encore une belle journée sur le thème du jeu comme le Conservatoire sait les faire ! Ce samedi 26 Mai, c’était la « Faîtes du Jeu » à Nevers ! Et non, car je vous vois venir petits sacripants, il ne s’agit pas d’une honteuse faute d’orthographe, mais plutôt d’une invitation, que dis-je, d’une injonction à l’amusement et au jeu !

Notre équipe de choc s’est une nouvelle fois démenée pour que le grand public puisse découvrir le monde ludique. Sur place dès 8h du matin, installation oblige, la convention démarre à 11h pétante pour continuer jusqu’à 20h. Et si le matin le public peine à venir, c’est pas moins de 2000 personnes qui sont venues partager avec nous notre loisir favori sur toute la journée !

 

Cette journée était l’occasion de rencontrer de nombreux acteurs du jeu, car c’est pas moins de douze exposants qui se sont réunis pour animer cette journée, avec pour maître mot de partager le jeu, avec tout le monde, et surtout tout genre de jeu !

Jeux de rôles, figurines, Grandeur Nature, jeu d’échec, créateurs de jeux et j’en passe ! Il y en avait pour tout les goûts !

   

 

Vous aimez cognez vos amis avec des grosses armes en latex ? Allez faire un tour du côté de l’association « Les Mille Mondes » qui propose des jeux de rôles grandeurs natures et des murder party dans la Nièvre !

Vous préférez les charmes subtiles des figurines armées de bolter lourds ? Qu’à cela ne tienne, « Les Gobelins déchaînés » vous feront découvrir cet art à la Maison du quartier du Banlay !

Vous voulez vivre de palpitantes aventures, en chaussettes et mal rasé ? L’association « Odyssée » vous fera plonger dans le monde du jeu de rôles au Pac des Ouches à Nevers !

Vous êtes plutôt du genre à gamberger, et comme un bon petit hobbit vous adorez les énigmes ? ICOO était là pour présenter son escape game sur Nevers, avec un petit avant goût à l’arrière de leur stand dans une ambiance satanique où deux énigmes vous attendais. De quoi vous stimuler les neurones !

 

Les jeux disons plus traditionnels n’étaient pas en reste, ne serait-ce que par la présence du club d’échec de Nevers « La Dame Blanche », qui avait installé pour l’occasion un jeu d’échec géant, et qui proposait des initiations à ce jeu aux règles parfois complexes.

Il est aussi à noter la présence d’une représentante de Oika Oika, qui font de la vente de jeu de plateau et de société pour petits et grands, et ce à domicile, ainsi, le jeu s’invite chez vous !

Enfin, pour rester dans le traditionnel et la tradition, le Conservatoire du Jeu a mis en place, une fois n’est pas coutume, les jeux en bois, comme les fameux billards hollandais !

   

 

Pour ajouter une touche musicale à tout ça, le duo Nivernais SeBBaya fit une représentation saluée du public de leur spectacle de chansons françaises théâtralisées. Un mélange d’histoire d’amour et de textes engagés pour le vivre ensemble, le tout rehausser d’une pointe d’humour. L’association « Vagabond’âge » était aussi de la partie avec des déambulations en échasses.

   

 

Le vivre ensemble était visiblement à l’honneur avec la présence des étudiants du lycée Raoul Follereau, Apoline Demoulin et Pierre-Jean Baudras pour présenter leur jeu « Allons à l’école ».

Ils ont créé ce jeu à trois avec leur collègue Emma Chevrier dans le cadre de leur cour d’Education Morale et Civique, ce jeu ayant pour but d’enseigner de manière ludique le concept de la laïcité.

 

Pour rester dans les créateurs de jeu, le Conservatoire a eu le plaisir d’accueillir une nouvelle fois Joëlle Robert et Cyrille Berger, tout deux créateurs de jeu, respectivement « Le Diamant Masqué » et « La Joute », et qui avaient été présents lors de la deuxième nuit du jeu le 3 février dernier.

Il est également important de noter la présence du jeune Youtuber Nivernais Altor, collectionneur et grand amateur de cartes Pokémon, Yu-Gi-Oh et Final Fantasy. Il organise également régulièrement des tournois des cartes Yu-Gi-Oh avec le Conservatoire. Si vous êtes curieux de cet univers, allez jeter un œil à sa chaîne !

Une bonne réussite pour le Conservatoire du Jeu qui n’a même pas été gâché par un temps capricieux, et qui n’était que la première de beaucoup à venir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *