XBox

 

La Xbox de Microsoft est une console de jeux vidéo sortie aux États-Unis le 15 novembre 2001. Microsoft fait avec elle ses premiers pas dans ce secteur hautement concurrentiel, après avoir collaboré avec Sega pour porter Windows CE sur Dreamcast.

Une différence majeure avec un PC est qu’une Xbox ne peut à l’origine exécuter que des programmes provenant d’un médium au format propriétaire Microsoft. Ce format n’est lisible que par le lecteur DVD de la Xbox. À noter que cette limitation a pu être dépassée par un étudiant du MIT, qui en a expliqué le principe dans le cadre d’une publication.

D’abord annoncée comme une console consacrée entièrement au jeu vidéo, Microsoft cherche à étendre le domaine de la Xbox vers une station multimédia interactive en ligne. Microsoft, ce faisant, veut offrir une première idée de la télé interactive, ou iTV.

En 2005, la Xbox 360 lui succéda.
Développement
Le matériel
Des éléments nouveaux
Les périphériques
Les ventes
Les jeux
Le système d’exploitation
Successeur
Développement

La Xbox a été initialement développée en interne par une petite équipe de Microsoft, incluant le développeur de jeux Seamus Blackley.

Microsoft a plusieurs fois repoussé la conception de la console, qui a été révélée à la fin de 1999 après des interviews du PDG de Microsoft, Bill Gates. Gates a déclaré qu’un jeu/appareil multimédia était essentiel pour la convergence multimedia dans les temps modernes du divertissement digital. Le 10 mars 2000, le « X-box project » est officiellement confirmé par Microsoft dans un article de presse.

 

Selon le livre Smartbomb d’Heather Chaplin et Aaron Ruby, le succès remarquable de la Playstation de Sony aurait inquiété Microsoft, à la fin des années 1990. Le marché grandissant du jeu vidéo semblait perturber le marché du PC, que Microsoft dominait, et sur lequel se basait la majorité de ses revenus. En plus, une entrée dans le monde des jeux vidéos diversifierait alors la ligne de produits Microsoft, qui s’était jusqu’alors concentré uniquement sur des logiciels.

 

Dean Takahashi, dans son livre Opening the Xbox, affirme que la Xbox aurait été nommé au départ « DirectX-box », pour montrer l’usage extensif du DirectX dans la technologie utilisée par la console. La direction marketing a finalement retenu « Xbox » comme nom final pour la console. Mais la console n’est pas exempt d’allusions au DirectX, à travers notamment la forme du « X » du logo, trait caractéristique du DirectX, ou encore la forme du « X » au-dessus du système.

Microsoft, était responsable du hardware et du développement logiciel du système, Ed Fries quant à lui était responsable du développement de jeux sur la plate-forme, et Mitch Koch était responsable des ventes et du marketing. Tous trois se référaient à Robbie Bach. Cette équipe a aussi été responsable du successeur de la console, laXbox 360.

 

 

Le matériel

Le processeur principal est un Intel Pentium III modifié cadencé à 733 MHz. Le fait que contrairement aux PC, le processeur soit statique (comme sur n’importe quelle console, il ne peut être changé) a permis d’optimiser l’API de la console pour ce processeur en particulier.

La carte mère XBox : La console est dotée de 64 Mio de mémoire vive unifiée (partagée par les différents composants) de technologie DDR. La mémoire unifiée permet aux développeurs de pouvoir choisir eux-mêmes la quantité de mémoire qu’ils veulent attribuer aux différentes parties de leur application (programme, son, image, vidéo, etc.). Généralement les consoles ont trois types de mémoire, chacune étant spécialisée dans un domaine.

Le processeur graphique est fabriqué par nVidia. Du nom de NV2a, ce GPU est un dérivé de la GeForce 4 du même constructeur. Cette carte permet le Pixel Shading ainsi que le Vertex Shading, elle peut appliquer un Anti-aliasing, elle gère le Bump-mapping ou encore le Multi-texturing. Le système sonore est aussi fabriqué par nVidia. Il est capable de générer un son spatial (en « trois dimensions ») grâce aux technologies Dolby® Digital 5.1 et AC3.

Le DVD est le support principal des jeux de la Xbox. Cette dernière permet donc de lire des DVD si elle est équipée de l’adaptateur (se branchant dans un port manette libre) infrarouge et de la télécommande qui va avec. Il existe à ce jour quatre lecteurs différents (Philips, Thomson, Samsung et LG-Hitachi.) et deux versions en plus du Samsung et du Philips.

 

 

Des éléments nouveaux

Microsoft propose pour la première fois sur une console de jeux vidéo un disque dur intégré. D’autres consoles offraient déjà un disque dur, mais en tant qu’élément séparé. La capacité de ce disque dur pour la première version est de 8 ou 10 Go de marque Western Digital ou Seagate. Il permet notamment :

  • de sauvegarder un très grand nombre de parties,
  • d’y enregistrer des musiques pour pouvoir les écouter dans les jeux qui permettent cette option, d’optimiser les chargements en utilisant comme mémoire tampon une partition du disque prévue à cet effet.
  • depuis la sortie du Xbox Live, le disque dur sert également à stocker les nombreux téléchargements possibles avec le Live.

 

Les périphériques

La Xbox est pourvue à l’origine de 4 ports pour autant de manettes. Ces ports manettes, ne sont ni plus ni moins que des ports USB 1 modifiés dans leur aspect et où peuvent se brancher des accessoires tel que des clefs USB ou des claviers (qui marchent avec une console non modifiée, mais seulement sur le menu de la console ou le jeu Phantasy Star Online pour ce qui concerne le clavier).

(Les manettes de type « S », qui sont plus petites que celles de bases, sont maintenant incluses d’office lorsque vous achetez une Xbox).