Tsr

TSR, Inc., le plus souvent dénommée simplement comme TSR, fut une société américaine d’édition de jeux, fondée en 1973 à Lake Geneva, Wisconsin par Gary Gygax et Don Kaye, et connue principalement pour avoir publié le premier jeu de rôle, Donjons et Dragons, en 1974.

Elle fut d’abord fondée sous le nom de Tactical Studies Rules (de 1973 a 1975), ensuite s’appela TSR Hobbies, Inc. (de 1975 a 1983) et, finalement, pendant la plus grande partie de son histoire, de 1983 jusqu’à sa disparition en 2003, elle fut scindée en plusieurs autres sociétés, dont la principale, TSR, Inc.

À cette époque, pendant les années 1980, TSR développa un grand nombre de nouveaux jeux et univers de jeux.

L’un des plus populaires fut la série Lancedragon. Margaret Weis et Tracy Hickman y participèrent en écrivant une première trilogie de romans basés sur cet univers, qui devint les premières fictions publiés par une société éditrice de jeux aux États-Unis à se hisser sur les listes de meilleurs vendeurs américains.

Au sommet de son succès, TSR générait des profits annuels dépassant le million de dollars US et comptait 400 employés. Les principaux produits de TSR étaient des jeux de rôle, desquels Donjons et Dragons obtint le plus de succès. Cependant, la société publia également d’autres jeux comme des jeux de cartes, des jeux de société, des jeux de dés, des magazines et des livres.

Ligne

Origines

À l’origine de TSR, il y a une association de joueurs de jeux de guerre (wargames) de Lake Geneva : après avoir organisé les deux premières conventions de jeu de guerre, Lake Geneva Wargame Convention (Gen Con), Gary Gygax fonde la Lake Geneva Tactical Studies Association (LGTSA). Au sein de cette association, il développe son premier jeu avec Jeff Perren, Chainmail, publié par Guidon Games. Lorsqu’il veut faire publier le jeu Dungeons and Dragons qu’il a créé avec Dave Arneson en 1973, ni Guidon Games, ni Avalon Hill ne se montrent intéressés, le produit ne correspondant pas à leur gamme habituelle : il s’agissait du premier jeu de rôle sur table, assez différent des jeux de guerre habituels. Gary Gygax décide donc de créer sa propre société d’édition, il fonde ainsi Tactical Studies Rules (TSR) en octobre 1973 avec Don Kaye. En décembre 1973, Biran Blume entre dans le capital de la société avec un tier des parts. Lorsque Don Kaye meurt d’un infarctus en 1975, Brian Blume et Gary Gygax, les propriétaires passent d’un partenariat à une corporation ;ils forment une nouvelle société, TSR Hobbies, Inc. Les actifs de l’ancienne compagnie sont transférés à la nouvelle et Tactical Studies Rules est dissoute. La veuve Don Kaye n’étant pas intéressé par cette activité, Melvin Blume, le père de Brian, rachète ses parts et devient actionnaire de l’entreprise. En novembre de la même année, TSR Hobbies embauche son premier employé, Tim Kask.

Gary GYGAX (27/07/1938 – 04/03/2008)

L’équipe créatrice se renforce au cours de l’année 1976 avec l’embauche de Mike Carr, Dave Megary, Dave Sutherland, Bob Kuntz et Dave Arneson7. Dave Arneson quitte l’entreprise au mois de novembre et Kevin Blume, le frère de Brian, est embauché au service comptabilté.

En 1983, le mot « Hobbies » est retiré du nom, résultant en le nom final de TSR, Inc.

TSR devient le meneur du développement du jeu de rôle moderne. Son produit vedette, Dungeons & Dragons (souvent abrégé en « D&D »), sert de modèle aux jeux de rôle qui suivent, en plus d’être un succès financier. Ce succès, et celui des autres jeux de TSR, encourage Gygax à quitter TSR à Lake Geneva (Wisconsin) pour Hollywood pour fonder Dungeons & Dragons Entertainment, dont l’objectif est de tenter de vendre à des producteurs la licence de produits D&D pour des adaptations télévisuelles et cinématographiques. Son travail ne mène qu’à la vente d’une seule licence pour ce qui devient finalement la série télévisée en dessin animés Dungeons & Dragons, diffusée en français sous le titre Le Sourire du dragon.

Après le départ de Gygax, Brian Blum et son frère Kevin Blume prennent la direction de TSR. Moins d’un an après la prise de contrôle des frères Blume, et après une controverse financière, la société affiche des pertes nettes de 1,5 million de dollars US, ce qui cause la mise à pied d’environ 75 % du personnel. Certains des employés qui perdent leur emploi forment de nouvelles sociétés d’édition de jeu comme Pacesetter Games, Mayfair Games ou sont embauchés dans la division de jeux vidéo de Coleco.

Gygax, qui posséde à cette époque environ 30 % des actions, écrit au conseil exécutif de TSR, leur demandant de retirer le contrôle aux Blume afin de restaurer la santé financière de la société. En réponse, les Blume vendent leur stock d’action à Lorraine Williams. Gygax tente de faire qualifier la vente d’illégale ; après que cette tentative échoue, Gygax vend ses actions à Williams et utilise le capital afin de former New Infinity Productions.

Ligne

Période de succès

Williams était une planificatrice financière qui croyait que le potentiel de TSR était tel qu’elle pouvait passer d’une société criblée de dettes à une société hautement profitable. Cependant, elle ne tenait pas le domaine du jeu en haute estime et se voyait comme supérieure aux amateurs de jeux; elle tenait comme un point d’honneur au fait qu’elle n’avait jamais joué à Donjons et Dragons.

Sous la direction de Williams, TSR solidifia son expansion dans d’autres champs d’activités que le jeu de rôle, comme l’édition de magazines, de romans et de bandes dessinées. Williams possédait personnellement la licence pour des produits Buck Rogers et veilla à ce qu’elle soit utilisée par TSR : la société publia sur ce thème un jeu de société et un jeu de rôle.

À cette époque, pendant les années 1980, TSR développa un grand nombre de nouveaux jeux et univers de jeux. L’un des plus populaires fut la série Lancedragon. Margaret Weis et Tracy Hickman y participèrent en écrivant une première trilogie de romans basés sur cet univers, qui devint les premières fictions publiés par une société éditrice de jeux aux États-Unis à se hisser sur les listes de meilleurs vendeurs américains. Au sommet de son succès, TSR générait des profits annuels dépassant le million de dollars US et comptait 400 employés.

Les illustrateurs chez TSR sont : Larry Elmore, Ben Otero, Clyde Caldwell, Gerald Brom, Harry J. Quinn, Jim Holloway, Jeff Easley, Ciruelo Cabral…

Dans Steppe, les joueurs posent à tour de rôle une de leurs pièces :

  • les pièces simples, composées d’un carré, rapportent 1 point
  • les pièces doubles, composées de deux carrés, rapportent 5 points
  • les pièces triples, composées de trois carrés, rapportent 10 points
  • les pièces blanches, neutres, ne rapportent aucun point.

Les points sont doublés au niveau 2 et triplés au niveau 3.

Ligne

Liste des jeux du catalogue du Conservatoire du Jeu

  • Steppe
  • Donjons et Dragons
  • Indiana Jones
  • Tricolor
  • Tractics

Source : Wikipédia

Le Conservatoire du Jeu – Août 2020