Nintendo DS

 

 

La Nintendo DS (DS pour Dual Screen, Double Screen au Japon, ou Developer’s System) est une console portable créée par Nintendo, sortie fin 2004 au Japon et en Amérique du Nord et en 2005 en Europe.

Elle est équipée de plusieurs fonctions auparavant rares, voire inédites dans le domaine du jeu vidéo portable, telles que :

* deux écrans rétro-éclairés simultanément dont un écran tactile
* un microphone
* deux ports cartouche (un pour les jeux DS, un autre pour les cartouches de jeu Game Boy Advance et les accessoires)
* deux haut-parleurs stéréos
* Wi-Fi intégré, d’une portée de 10 à 30 mètres en LAN, permettant de connecter seize consoles entre elles, et de se connecter au Nintendo WiFi Connection pour jouer en ligne.

 

 

* Accueil du public et des journalistes
* Jeux et logiciels
o Pictochat
o Jeu en réseau
* Caractéristiques techniques
* Problèmes
* 5 Raccourcis
* 6 Accessoires officiels
* Liste des Jeux
* Connectivité
* 8 Hacking
* 9 Vente
* 10 Couleurs et éditions limitées
 

 

 

Accueil du public et des journalistes

Dès son annonce, la Nintendo DS avait fait couler beaucoup d’encre. En tant que « petite sœur » de la mythique Game Boy et ses dérivés (Color, Advance, SP…) elle se devait d’être une console révolutionnaire dans sa manière de faire jouer son acheteur.

Lorsque le double écran tactile fut dévoilé, la future née de la firme fut plébiscitée par les médias et le public pour son originalité et sa prise en main (lors de sa première présentation où elle était jouable) Nintendo fut félicité pour sa prise de risque et l’innovation que sont les deux écrans, l’un tactile, et l’utilisation du stylet.
Jeux et logiciels

Grâce à la rétrocompatibilité, la Nintendo DS bénéficie également de la ludothèque de la Game Boy Advance, mais seul le mode « Un joueur » est disponible. Les jeux Game Boy et Game Boy Color ne sont pas compatibles.

La Nintendo DS dispose d’une scène amateur active, grâce à l’existence de méthodes permettant de faire tourner des logiciels amateurs sur DS, telles que le FlashMe, le PassMe ou le WiFiMe.

Actuellement, des programmeurs bénévoles développent DSLinux, une version du système d’exploitation Linux pour Nintendo DS.

Pictochat
Le Pictochat permet, grâce à la communication sans fil Nintendo DS, de communiquer grâce à un clavier virtuel et une possibilité de dessiner dans la fenêtre de conversation. Ce logiciel est inclus dans la DS et ne nécessite pas d’achat de cartouche supplémentaire.
Jeu en réseau
Fort d’une longue expérience, (les GameBoy communiquaient déjà grâce à un câble en 1988), Nintendo a, cette fois, implanté sur la plupart de ses jeux, la possibilité de jouer en réseau sans fil WiFi : avec une seule cartouche, il est possible de jouer à plusieurs. En effet, les autres consoles sans cartouche téléchargent la version multi-joueur du jeu présent dans la cartouche principale, ce qui accroît les possibilité de jeu à plusieurs. Toutefois, les jeux à une seule cartouche sont quelquefois limités par rapport aux modes où chaque participant possède une cartouche.

Des réunions de joueurs se sont d’ailleurs développées dans le but d’utiliser la capacité de leur console portable en mode multi-joueur. Ces réunions sont présentes un peu partout en France sous l’appellation « DS in » suivie du nom de la ville de rencontre. En effet, la console de Nintendo permet à un nombre variable de joueurs (de 2 à 16) de jouer avec une seule cartouche et sans fil (via le Wi-Fi). Par extension, ces rendez-vous sont devenus l’occasion d’essayer de nouveaux jeux, de parler d’applications ou d’affronter des adversaires via des tournois. Le record officiel (validé par un représentant du Livre Guinness des records) à réuni exactement 381 personnes et leurs DS lors d’un évènement qui s’est déroulé le 12 octobre 2007 en Australie, le DS in Parramatta.

 

 

 

Caractéristiques techniques

 
Nintendo DS Nintendo DS Lite
Dimensions 148,7 × 84,7 × 28,9 mm 133 × 73,9 × 21,5 mm
Masse 275 g 218 g
Écran supérieur 256 × 192 pixels, diagonale de 7,6 cm (3 pouces), écran TFT LCD Couleur semi transparent réflectif, rétro éclairé, 2 niveaux de luminosité 256 × 192 pixels, diagonale de 7,6 cm (3 pouces), écran TFT LCD Couleur transparent réflectif, rétro éclairé, 4 niveaux de luminosité
Écran inférieur idem avec un écran tactile analogique transparent
Communication sans fil  

  • Norme IEEE 802.11
  • Format Nintendo propriétaire NiFi (communique uniquement entre DS et assimilées)
  • Portée jusqu’à 30 mètres
  • Game Sharing : sur certains jeux, plusieurs joueurs peuvent jouer avec une seule cartouche DS grâce à la fonction de téléchargement d’applications
  • Accès au Nintendo Wi-Fi Connection : service de jeu en ligne gratuit pour les jeux Nintendo DS compatibles.
  • Possibilité de télécharger des démos de jeux auprès de bornes Wi-Fi certifiées Nintendo dans des magasins de jeux vidéo ou avec le canal Nintendo sur la console Wii. L’application n’est pas sauvegardable, pour rejouer après avoir éteint la console, il faut retélécharger la démo.
Contrôles
  • Croix multidirectionnelle et boutons A/B/X/Y, L/R et Start et Select
  • Écran tactile
  • Microphone
  • Croix multidirectionnelle et boutons A/B/X/Y, L/R et Start et Select
  • Écran tactile
  • Microphone
Entrées/Sorties
  • Port pour les cartes de jeux Nintendo DS
  • Port pour les cartouches Game Boy Advance et les accessoires
  • Entrée pour microphone (format propriétaire), sortie pour casque (format mini jack)
  • Son : haut-parleurs stéréo
  • Alimentation secteur (compatible avec les alimentations Game Boy Advance SP) – (à noter : le port d’alimentation secteur a changé sur la DS Lite, il ressemble maintenant à un mini-usb, et n’est donc pas compatible avec le chargeur DS).
  • Port pour les cartes de jeux Nintendo DS
  • Port pour les cartouches Game Boy Advance et les accessoires
  • Entrée pour microphone (format propriétaire), sortie pour casque (format mini jack)
  • Son : haut-parleurs stéréo
  • Alimentation secteur (non compatible avec les alimentations Game Boy Advance SP) – (à noter : le port d’alimentation secteur a changé sur la DS Lite, il ressemble maintenant à un mini-usb, et n’est donc pas compatible avec le chargeur DS).
Alimentation
  • Batterie au lithium-ion pour 6 à 10 heures de jeu
  • Batterie au lithium-ion pour 15 à 19 heures de jeu avec la luminosité la moins forte, 5 à 8 heures de jeu avec la luminosité la plus forte
  • Fonction veille (en repliant l’écran, uniquement avec les jeux DS et les GBA les plus récents intégrant cette fonctionnalité).
  • L’autonomie peut varier en fonction des jeux
Processeurs
  • Processeur principal : ARM946E-S (67 MHz)
  • Sous processeur : ARM7TDMI (33 MHz)
Affichage
  • Moteur 2D :
    • 4 couches max
    • 128 sprites max (1024 en utilisant des textures.)
  • Moteur 3D :
    • transfert de coordonnées : 4 millions/seconde
    • 120 000 polygones/seconde
    • 30 millions de pixels/seconde
Divers
  • Logiciel PictoChat intégré qui permet jusqu’à 16 personnes de discuter ensemble dans un même salon, le logiciel permet 4 salons nommés A, B, C et D
  • Horloge, date, heure, alarme et date d’anniversaire
  • Sauvegarde du profil de l’utilisateur (pseudonyme, langue, coloris d’interface, écran de jeu GBA).
  • Langues : anglais, japonais, espagnol, français, allemand, italien, coréen

 

 

 

Problèmes

Un écran supérieur cassé.
Un écran déboîté.                                  metrre photo

Malgré ses nombreux points forts, il reste à la Nintendo DS quelques points faibles, qui sont :
* l’écran supérieur fragile ;
* le rétro-éclairage n’est pas assez puissant ou pas assez réglable.
* une peinture de mauvaise qualité (se raye facilement)
La plupart des problèmes ont été résolus avec la Nintendo DS Lite.

 

 

 

Raccourcis

Quelques raccourcis sont présents dans le mode automatique de la Nintendo DS. Voici les principaux (utiles quand une carte DS est en place dans le port 1) :

* Lancer un jeu GBA (cartouche en port 2) : maintenir B appuyé pendant le démarrage de la console.
* Accéder au menu principal Nintendo DS : maintenir START appuyé pendant le démarrage de la console.

 

Accessoires officiels (? a voir)

Plusieurs accessoires se placent dans le port GBA de la Nintendo DS :
* Un kit vibration compatible notamment avec Metroid Prime Pinball, Mario & Luigi : les Frères du Temps, Starfox Command Diddy Kong Racing DS, Picross DS, Hotel Dusk, TrackMania DS et Metroid Prime Hunters.
* Une version du navigateur internet Opera pour Nintendo DS est sortie le 24 juillet 2006 au Japon, et est disponible depuis le 6 octobre 2006 en Europe. Elle cumule les points faibles, notamment l’absence de la possibilité de naviguer sur des sites en flash et de lire les vidéos.
* Une cartouche d’extension mémoire, qui est fournie avec Opera DS, qui augmente la mémoire vive de la console de 4 Mo, soit 8 Mo de mémoire vive au total.
* Un lecteur de cartes SD (le Play Yan compatible GBA/SP) pour pouvoir voir des films et écouter de la musique (autonomie de 4 heures pour le visionnage de films, 8 heures et plus pour la lecture de MP3)

Play Yan. Différence de taille entre une cartouche GBA et une carte SD

D’autres accessoires sont inclus dans certains jeux, notamment au Japon (stylet rose dans Touch! Kirby’s Magic Paintbrush, stylet jaune dans Pac-Pix, dragonne et stylet dans Gyakuten Saiban, etc.).

Quelques accessoires sont prévus :

* tuner TV ;
* micro/casque, qui permettra de parler plus aisément dans les jeux incluant un ‘voice chat’ online ;
* un lecteur mp3 compatible avec la Nintendo DS, la DS lite mais aussi avec toutes les Game Boy Advance ; cette extension pourra accueillir une carte SD allant jusqu’à 512 Mo ;
* disque dur haute technologie de 4Go, ce disque fonctionne comme une cartouche et se connecte sur le même port, il permet de lire les films, les Mp3, d’organiser et de

sauvegarder vos fichiers.

 

 

 

Liste des Jeux

rgjdsjfdjgjgkgjfkdgfkd

 

 

 

Connectivité
La Nintendo DS peut être reliée à la Wii, pour le téléchargement de données, le jeu en ligne ou pour servir de manette auxiliaire via la Connexion Wi-Fi Nintendo. Le système de jeu sur internet est assuré par GameSpy, une filiale d’IGN.

 

Hacking

Comme toutes les précédentes consoles portables produites par Nintendo, la Nintendo DS n’échappe pas aux hackers. De nouveaux linkers sont apparus pour répondre aux spécificités de la console. Ces accessoires non officiels permettent l’utilisation de homebrews ou de copie de sauvegarde de jeux officiels. Même si dans les faits, rien n’empêche l’utilisateur de télécharger des roms pour jouer aux jeux officiels sur la console. Cette dernière utilisation est bien sûr assimilée à du piratage.

Au niveau technique, les derniers linkers, ceux utilisant le slot 1 (emplacement permettant de jouer avec une cartouche originale) de la console, prennent la forme d’une cartouche NDS classique. Ces linkers contiennent soit de la mémoire flash interne soit une lecteur de carte SD (mini ou micro).

Ces linkers permettent également de pallier les manques de la console. De nombreux développeurs créent des homebrews, des petits programmes qui s’exécutent sur la console au même titre qu’un jeu par exemple. Le homebrew le plus célèbre pour la NDS est sans conteste MoonShell, qui permet la lecture de fichiers audio ou vidéo, mais aussi des images et des fichiers textes.

Nintendo a porté plainte début décembre 2007 contre les revendeurs de ces linkers sur le sol français. Les contrevenants peuvent encourir une peine de trois ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende.

 

 

 

Vente

Le prix de la Nintendo DS varie suivant le continent, 150$ (environ 100€) en Amérique du Nord, 15000 ¥ (environ 100€) au Japon.

À sa sortie en Europe le 11 mars 2005, elle coûte 150€. Pour faire face à la concurrence (principalement la PlayStation Portable), Nintendo baisse le prix de sa console de 25€. Son prix est donc passé à 125€. La DS Lite coûte 145€ à sa sortie en Europe.

* Le mois de décembre 2005 au Japon est une période très faste pour la Nintendo DS, avec un rythme effréné de 400 000 consoles vendues par semaine. Lors de la publication de son bilan financier, Nintendo annonce avoir vendu 21 270 000 de nintendo DS dans le monde. Si ces chiffres sont si hauts, c’est en partie grâce à la connexion Wi-Fi Nintendo et le réseau de jeu en ligne gratuit. Ce réseau est marqué par Mario Kart DS, Animal Crossing: Wild World, Metroid Prime Hunters, Star Fox Command et Castlevania: Portrait of Ruin qui a été élu « Meilleur jeu DS » de l’E3 2006.

* En mai 2006, les ventes ont de nouveau grimpé grâce à New Super Mario Bros. qui est un jeu de plate-forme classique, mais avec quelques animations en 3D.

* En juin 2006, douze mille DS Lite sont volées[5]. Elles étaient destinées au marché européen, le manque à gagner est de presque deux millions d’euros (1 788 000 €).

* En juillet 2006, le succès de la DS lite au Japon connaît une nouvelle impulsion avec la sortie de la DS lite Pink. La semaine de sortie (17 au 23 juillet 2006), 262 000 DS lite ont trouvé preneur au pays du Soleil Levant, dont 144 000 DS lite pink. La Playstation Portable (PSP), concurrente directe de la Nintendo DS, connaît quant-à-elle un succès moindre, avec le chiffre de 35 000 consoles vendues pendant cette même période.

* En août 2006, La DS franchit le cap des 10 millions de ventes au Japon. Un chiffre qui établit un nouveau record historique de rapidité, puisque la console n’est sortie que depuis 20 mois sur l’archipel, qui s’explique en partie par le succès énorme de la DS Lite et de la gamme des jeux Touch Generations. Les jeux Animal Crossing: Wild World et More DS Brain Training ont chacun franchit la barre des 3 millions d’exemplaires vendus au Japon ; barre que vont sans doute dépasser New Super Mario Bros., Programme d’entraînement cérébral du Dr Kawashima : Quel âge a votre cerveau ? et Advance Wars : Dual Strike.

* À Noël 2006, la DS était encore la console la plus vendue[6] plus de 18 mois après sa sortie.

* En janvier 2007, la DS atteint en Europe le seuil emblématique des 10 millions de consoles vendues, en établissant dans le même temps un nouveau record ; en effet, la DS est la console à avoir atteint le plus rapidement ce seuil.

* En mars 2007, Nintendo annonce avoir vendu plus de 3 millions de DS au Royaume-Uni.

* En août 2007, Nintendo annonce avoir vendu plus de 3 millions de DS en France.

En mai 2008, la DS s’est vendue à plus de 72 millions d’exemplaires dans le monde. En septembre 2008 la console s`est vendu à 80.3 millions d`exemplaires. Jamais, à ce jour une console ne s’était autant vendue en si peu de temps. La portable de Nintendo devrait dépasser la barre des 90 millions vers l’automne 2008, et celle des 110 millions à la fin de l’année fiscale 2008/2009, dépassant ainsi sûrement l’ancien record possédé par la Game Boy.

Fin janvier 2009, la DS se serait écoulée à 97 millions d’exemplaires,[7] et pourrait dépasser, si ses ventes restent ce qu’elles sont, la PS2 et ses 120 millions d’exemplaires vendus d’ici début 2010. Les 5 jeux les plus vendus de la console sont Nintendogs, New Super Mario Bros, Brain Age, Pokemon Diamond/Pearl et Mario Kart DS.

Le 6 mars 2009, la DS a atteint la cap des 100 millions d’exemplaires vendus.

Couleurs et éditions limitées [modifier]

Nintendo DS :

* Couleurs : bleu turquoise, rose pâle, noir, bleu électrique, rouge, blanc [8]
* Éditions limitées : Electroplankton (2005, bleue trouée), Pokémon Center (2005, mauve), Nintendo Hot Summer Campaign (2005, 5 coloris, 1000 exemplaires en tout), Hot Rod Red (2005, rouge et argentée, bundle Mario Kart DS), Bleach (2006, blanche, 50 exemplaires), Doraemon DS (2006, blanche, 100 exemplaires)

Nintendo DS Lite :

* Japon : Crystal White (blanc), Ice Blue (bleu clair), Enamel Navy (bleu marine), Noble Pink (rose), Metallic Pink (rose métal), Jet Black (noir), Gloss Silver (argent), Crimson/Black (rouge et noir) et Cobalt/Black (bleu et noir)
* États-Unis : Polar White (blanc), Coral Pink (rose), Onyx (noir), Crimson/Black (rouge et noir) et Cobalt/Black (bleu et noir)
* Europe : blanc éclatant, noir brillant, rose, argent, turquoise, rouge sang, bleu glace (ice) et vert Yoshi